Talents gâchés de Virginie Martin et Marie-Cécile Naves

Publié 4 CommentairesPublié dans coups de tête

Le coût de la discrimination Cher tout le monde, femmes, hommes et tant d’autres, j’ai lu Talents gâchés parce que ce livre pose une question qui m’est souvent venu à l’esprit : quel est le coût de discrimination ? Le chiffre proposé, au bas mot, dix milliards d’euros de manque à gagner, concerne la France. Mais il me semble que, hors Hexagone, l’analyse des politologues demeure pertinente. Quelle est leur méthode ? Virginie Martin et Marie-Cécile Naves décortiquent les facettes de phénomènes divers de façon transdisciplinaire et intersectionnelle (p. 33).

Quand entière admiration, je suis L’Intranquille Garouste (2/2)

Publié Publié dans coups de tête

DYPTIQUE DE L’INTRANQUILLE GAROUSTE (VOLET 2/2) Cher tout le monde, femmes, hommes et tant d’autres, reprenons l’autobiographie L’Intranquille au moment où Gérard Garouste se marie avec Elisabeth qui est juive. Il devient vendeur de chaussures. (Lire la première partie ici) À l’approche de la trentaine et de la naissance de son premier fils, il fait une crise de délire décrite avec une sobriété minutieuse. Il est interné. S’ensuivront d’autres crises, épisodes de folie et internements. Cependant, il se sait peintre. Peintre figuratif, car comment créer après Duchamp ? Après Picasso qui est « de ces génies qui tuent le père et le […]

Quand entière admiration, je suis L’Intranquille Garouste (1/2)

Publié Publié dans coups de tête

Dyptique de L’Intranquille Garouste ( volet 1/2) Cher tout le monde, femmes, hommes et autres, sachez que j’ai d’abord apprécié en Gérard Garouste l’œuvre du peintre et sculpteur reconnu. Puis, j’ai entendu parler de son engagement citoyen envers l’enfance, avec la création de La Source. Association à vocation sociale et éducative, La Source a comme vocation l’éveil, par l’expression artistique, des enfants pour qui l’art n’est pas superflu. Ni luxe ni divertissement, il se révèle un espace de construction essentiel. C’est avec L’Intranquille Autoportrait d’un fils, d’un peintre, d’un fou que j’ai découvert l’homme Garouste. Il vient juste de perdre […]

Dany Laferrière, Raoul Peck, Rodney Saint-Éloi à Bruxelles (3/3)

Publié 2 CommentairesPublié dans coups de tête

Rencontre à la maison du livre organisée par l’ONG CEC (fin) Cher tout le monde, femmes, hommes et autres, last but not least des orateurs de la soirée du 19 février, organisée à La Maison du Livre par le CEC-Ong : le cinéaste Raoul Peck (lire les articles précédents ici et ici). À huit ans, il a quitté Haïti pour rejoindre, au Zaïre, ses parents contraints à l’exil par la dictature de Duvalier père. Il a vécu ensuite en France, en Allemagne et aux États-Unis.

Dany Laferrière, Raoul Peck, Rodney Saint-Éloi à Bruxelles (2/3)

Publié 1 CommentairePublié dans coups de tête

Rencontre à la Maison du Livre organisée par l’ONG CEC (Suite)  Après Dany Laferrière (article ici), notre compte-rendu de la rencontre-débat du 19 février, à la Maison du Libre, organisée le CEC- Ong, fait place au fondateur de la maison d’édition montréalaise Mémoire d’encrier : altéré de cultures amérindiennes, le poète et essayiste Rodney Saint-Éloi est un passager cordial qui circule entre Haïti, le Canada, le Sénégal, Paris, Bruxelles dont il est l’hôte fidèle de La Foire du livre.

Dany Laferrière, Raoul Peck, Rodney Saint-Éloi à Bruxelles (1/3)

Publié Publié dans coups de tête

Rencontre plurielle à La Maison du Livre (première partie) Vendredi 19 février, trois natifs renommés d’Haïti : Dany Laferrière, Raoul Peck et Rodney Saint-Éloi étaient invités à la Maison du Livre de Saint-Gilles par l’ONG CEC, Coopération par l’Éducation et la Culture. Cher tout le monde, femmes, hommes et autres, la rencontre littéraire intitulée : Haïti, diversité et enjeux d’écriture a offert un chaleureux moment de grâce et de générosité migratrice.