Vous parlez mal le français, mademoiselle

Publié Laisser un commentairePublié dans et moi émois et moyes

L’histoire des deux années en une à l’université — Vous parlez mal le français, mademoiselle ! Depuis quand êtes-vous en Belgique ? Celui qui prononce ces mots est un professeur de la fac de sciences éco de l’UCL. Me broie la tête illico sa voix cataclysme niant le moteur de toujours. J’ai vingt ans. Je viens de rater la deuxième. Électrochoquée, je, muette, dévisse, en roue libre, conscience expulsée du corps, cerveau devenu shaker que les répliques de la voix n’en finissent pas de secouer.

Vagabond sans trêves de Benoit d’Afrique

Publié Publié dans invités vagabonds

Cher tout le monde, femmes, hommes et tant d’autres, je suis émue de vous faire découvrir une poésie inédite de Benoit d’Afrique accompagnée d’une œuvre originale de Coralie Gracienne. Il s’agit, pour moi, d’un partage enchanté : ces jeunes talents sont plus qu’amis fantastiques dont la présence, dès les premiers instants de la rencontre, m’ont ravie.

Le suiveur

Publié Publié dans et moi émois et moyes

Souvenir d’enfance Un homme nous suit. Un des premiers souvenirs de mon arrivée en Belgique. Souvent, sur le chemin de l’école, de la bibliothèque, de la poste, jusque dans les rayons du supermarché ou dans les grands magasins du centre-ville, où que nous allions, un inconnu, jamais le même, marche derrière nous. Reste planté sur le trottoir opposé des boutiques du quartier dans lesquelles nous entrons. Nous, c’est la mère absente et tout silence, et moi, nouvelle-née ici, mise aussi au secret par la force centrifuge des choses inédites dont l’importance m’échappe. J’ai six ans et demi. À cet âge […]

Le racisme est un virus par Dany Laferrière de l’Académie française

Publié Publié dans invités vagabonds

LE RACISME EST UN VIRUS  Bon, soyons clair, le racisme naît, vit et pourrait même mourir un jour. Il est contagieux, et se transmet d’un être humain à un autre. Toutefois sa rapidité de contagion varie selon le lieu ou la situation. On peut d’ailleurs créer de toutes pièces des situations qui augmenteraient sa vitesse et sa puissance, alors que d’autres la diminueraient. À certains moments on annonce de nouvelles vagues à l’horizon. On s’en étonne alors que des signes avant-coureurs avertissaient de l’imminence du danger. Le chômage, la misère, la violence urbaine, l’absence de courtoisie, sont des agents capables […]

Lire pour se sentir exister justement

Publié Publié dans méli-mélo

Vivre l’ivre passion livre  Cher tout le monde, femmes, hommes et tant d’autres, janvier, mois des vœux et des bonnes résolutions. Avec les souhaits de bonne santé et de joie de vivre inséparable de la bonté, j’aimerais vous faire partager la résolution passion qui me tient à cœur, a tout pour moi d’un moyen d’existence : l’amour de la lecture !

Interview de Stéphane Martelly autour du potomitan

Publié Publié dans entretien compris

 Sur la condition féminine en Haïti  Cher tout le monde, femmes, hommes et tant d’autres, le 20 juin 2109, au Collège de France, l’écrivaine, peintre et professeure haïtienne Stéphane Martelly intervenait au colloque Haïti : Littérature et civilisation, dirigé par la romancière et professeure Yanick Lahens, titulaire de la Chaire Mondes Francophones dont je vous recommande vivement de visionner le cours : Haïti autrement (ici).