accueil

Cher tout le monde, femmes, hommes et tant d’autres, le blog Les vagabonds sans trêves nomadise au gré des vies ouvertes, des pensées et des espaces des continents africain, américain et européen permettant de dé-hiérarchiser l’imaginaire.

derniers articles

Interview d’Aude Lespagnard, artiste belge et personne adoptée sud-coréenne

Interview d’Aude Lespagnard, artiste belge et personne adoptée sud-coréenne

Sur la dimension coloniale de l'adoption internationale Les vagabonds sans trêves : Bonjour Aude Lespagnard, je vous remercie de tout cœur...
Read More
Interview de Jack Exily, créateur du personnage de Simon Soul

Interview de Jack Exily, créateur du personnage de Simon Soul

Simon Soul #3 : Mezcla – Les Chroniques vraies Les vagabonds sans trêves : Ravie de vous revoir Jack Exily pour...
Read More
Les vagabonds sans trêves à nouveau sur la route

Les vagabonds sans trêves à nouveau sur la route

Où il importe d'apprendre du papillon Cher tout le monde, femmes, hommes et tant d'autres, qu'ils ont été longs ces...
Read More
La douceur du temps de Sébastien Quagebeur

La douceur du temps de Sébastien Quagebeur

Contre la météo marâtre Je suis la douceur du temps... Je suis la douceur du temps qui s'écoule. Je suis...
Read More
La route 2019 sur le signe de la persévérance

La route 2019 sur le signe de la persévérance

Vertu des lucioles d’Aimé Césaire Ne pas désespérer des lucioles je reconnais là la vertu. les attendre les poursuivre les...
Read More
Interview de Véronique Essaka-De Kerpel

Interview de Véronique Essaka-De Kerpel

Écrire sur la libération des femmes et la construction de l'altérité négative Cher tout le monde, femmes, hommes et tant d’autres,...
Read More
Interview de l’artiste Shuck One

Interview de l’artiste Shuck One

Vivre libre ou mourir, synergie des arts et de la mémoire de la traite de l'esclavage  Cher tout le monde,...
Read More
Réjouissante Ethno Tendance Fashion Week Brussels 2018

Réjouissante Ethno Tendance Fashion Week Brussels 2018

Mon expérience photo de la mode qui pense grand le monde Cher tout le monde, femmes, hommes et tant d’autres,...
Read More
Sébastien Quagebeur ou le social articulé aux arts poétique et plastique (2/2)

Sébastien Quagebeur ou le social articulé aux arts poétique et plastique (2/2)

Les chemins du collage ou la conscience heureuse de la réciprocité Cher tout le monde, femmes, hommes et tant d'autres, voici...
Read More
Sébastien Quagebeur ou le social articulé aux arts poétique et plastique (1/2)

Sébastien Quagebeur ou le social articulé aux arts poétique et plastique (1/2)

Soin de l'autre, c'est soin de soi Cher tout le monde, femmes, hommes et tant d'autres, les habitués du blog...
Read More

Chemin faisant, Les vagabonds sans trêves invite à considérer l’interdépendance fondatrice de notre humanité. Parce que, créature incomplète ou inachevée, l’humain n’est rien sans l’autre. Sa conscience est ouverte au monde. La vulnérabilité est inséparable de sa condition, sa dignité d’être unique, complexe et non remplaçable, toujours en relation avec les autres, mais aussi à part, irréductible. C’est cette vulnérabilité qui le pousse à faire société et œuvre créatrice, questionner l’incertitude qu’il est à lui-même et errer dans l’imaginaire en en repoussant les limites. Loin de n’être qu’une promesse de souffrance, la vulnérabilité, en tant que ressort du désir, est clé du devenir en chair et en os, grâce et magie féconde de la sensibilité à entretenir. De son point de vue, la liberté consiste à tisser des liens reposant sur la réciprocité, le respect mutuel conçu comme une valeur sociale soucieuse de la circulation vivante, donc singulière des corps et des paroles.

Baldassare Peruzzi, Danse d’Apollon avec les muses, (anciennement attribué à Giulio Romano), Galleria Palatina (Palazzo Pitti), Florence, commons.wikimedia.org

Carnet de (dé)route atlantique par catégorie :

coups de tête : articles longs traitant de littérature, de philosophie, d’art, de questions de société et de l’urgence d’explorer d’autres représentation du monde, libérer la réflexion que les schémas de pensée binaire et le mépris du vivant asphyxient.
entretien compris : où le hasard des rencontres accorde un échange éclairant.
et moi émois et moyes : incursions au vif de mon espace romanesque.
invités vagabonds : un hôte inspiré prend la parole.
les liens qui font sens : découvertes de passerelles surprenantes.
méli-mélo : interludes légers comme une brise poétique ou esthétique qui donne à imaginer et prête à se déplacer.

vagabonds experts : un intervenant décrypte les moments et les mots m’ayant réduite à ma couleur de peau, mon genre, etc… afin de mettre en évidence les enjeux importants des situations.