La migration des murs de James Noël

La poésie à l’épreuve des murs

James Noël, Ayiti la ! Les lettres haïtiennes en mouvement, manifestation organisée par Coopération Éducation Culture ong au Jardin botanique de Bruxelles, 8 juin 2017

Publié chez Galaade, dans la collection Auteur de vue, le recueil La migration des murs de James Noël est une œuvre protéiforme, sans point et sans fin comme le règne proliférant des constructions contre lesquelles butent le marcheur et celles tellement plus pérennes prisons de l’esprit.
Il faudrait un peu méditer sur les
murs des maisons, qui parfois sont
sans fenêtres ni portes de secours
Nulle vue qui ne donne sur l’humain
p. 18 Continuer la lecture de « La migration des murs de James Noël »

Pâques à Paris

L’apparition de la belle dame fée

Alexander Roslin (1718–1793), Portrait du baron Thure Leonard Klinkowström, commons.wikimedia.org

Le père pâle a dit qu’il fera chaud au printemps. La date approche et tout le monde discute des températures négatives. Le froid est pire que certains jours de l’hiver. Est-ce ça l’histoire de la demi-saison ? J’ai oublié d’interroger monsieur ou madame Van Deck parce que, dans la chose météo, seul me touche Vent d’Est. Ce ne sont pas les anges qui ont fait monter notre petit bébé perdu du cimetière au paradis. Monsieur Andersen a écrit que Vent d’Est transporte les gens dans le jardin du paradis où ils sont pour toujours heureux. Continuer la lecture de « Pâques à Paris »

Toutes les femmes sont des aliens d’Olivia Rosenthal

Suivons les lumières de la plume ouvreuse

Cher tout le monde, femmes, hommes et tant d’autres, Toutes les femmes sont des aliens, est un le texte hybride d’Olivia Rosenthal, né d’un projet théâtral avec le collectif ildi ! eldi. Dans cet objet intriguant, la tétralogie Alien, Les Oiseaux d’Alfred Hitchcock, Bambi et Le Livre de la Jungle de Walt Disney sont les matériaux des va-et-vient entre le réel et l’imaginaire, le passé et le présent, la fiction intime et l’essai, l’émotion et la réflexion, le précis et le spectral… Continuer la lecture de « Toutes les femmes sont des aliens d’Olivia Rosenthal »

Retour sur The Price of The Ticket avec Karen Thorsen et Samuel Légitimus

James Baldwin, l’être-lien (2/2)

Retour au musée de l’Homme de Paris pour la seconde partie de l’article (première partie ici) sur la projection du film documentaire The Price of the Ticket, suivie d’une rencontre-débat – organisée par Ewané Nja Kwa du Collectif James Baldwin – avec la réalisatrice Karen Thorsen et l’acteur et metteur en scène Samuel Légitimus.

Marc Alexandre Oho Bambe, Karen Thorsen, Chantal Épée, Ewané Nja Kwa, Samuel Légitimus au musée de l’Homme, 3 juin 2017

Continuer la lecture de « Retour sur The Price of The Ticket avec Karen Thorsen et Samuel Légitimus »

Autour de The Price of the Ticket avec Karen Thorsen et Samuel Légitimus

James Baldwin, l’être-lien (1/2)

Cher tout le monde, femmes, hommes et tant d’autres, samedi 3 juin 2017, j’étais à Paris pour une séance de rattrapage, ayant raté, la projection au cinéma Galeries, au centre de Bruxelles, du documentaire de Karen Thorsen The Price of the Ticket.

Pascale Martine Tayou, Welcome hall, 2015, Tableaux lumineux et câblages, Musée de l’Homme de Paris

Continuer la lecture de « Autour de The Price of the Ticket avec Karen Thorsen et Samuel Légitimus »

La Sonate à Bridgetower d’Emmanuel Dongala

De l’apparition romanesque du dédicataire fantôme

Emmanuel Dongala au salon du livre de Paris, 25 mars 2017

Cher tout le monde, femmes, hommes et tant d’autres, sept ans après Photo de groupe au bord du fleuve, Emmanuel Dongola publie La Sonate à Bridgetower.

Dans les remerciements, à la fin du livre sous-titré Sonata mulattica (comme l’est la sonate), l’auteur, né d’une mère centrafricaine et d’un père congolais, écrit que ce roman est le fruit de plusieurs années de recherches.

Le résultat ? Une fresque tirant d’un long oubli un enfant prodige qui a ébloui les mélomanes, musiciens et compositeurs de son époque : Georges Polgreen Bridgetower (1780–1860), violoniste virtuose né, à Biala en Pologne, d’une mère Polonaise et d’un père noir de la Barbade.
Continuer la lecture de « La Sonate à Bridgetower d’Emmanuel Dongala »

Le pardon de Constance-Marie de Salm-Dyck

Le pardon

Jacqueline Devreux, Pour Olivia, série Jeune fille en uniforme, jacquelinedevreux.be

Jeunes beautés qu’Amour enflamme,
Jeunes beautés, écoutez-moi ;
Craignez d’abandonner votre âme
À l’homme dont vous suivez la loi :
Source de joie et de tristesse,
C’est un ingrat, c’est un enfant ;
Il faut user d’un peu d’adresse,
Et l’enchaîner en lui cédant.
Continuer la lecture de « Le pardon de Constance-Marie de Salm-Dyck »

Confessions d’une Sardine sans tête de Guy Alexandre Sounda

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Gombo et le reste… sans jamais oser l’imaginer

Qui cherche à approcher la vérité d’une cellule familiale, doit interroger l’enfant ou le fou.

Dans la famille humaine, voici venir et inlassablement se souvenir le délirant Fabius Mortimer Bartoza, le héros du premier roman du dramaturge, poète et conteur Guy Alexandre Sounda.
Continuer la lecture de « Confessions d’une Sardine sans tête de Guy Alexandre Sounda »

Natasha Kanapé Fontaine : de l’affirmation innue à la réconciliation de tous

Incandescences poétiques de la voix debout

Mon peuple est un peuple de nuages
nous ne pelletons pas l’hiver
la neige nous élève en être insurgés
raquettes aux pieds, joues saillantes
miel de sapins sur les lèvres
Bleuets et abricots (p. 39)

Performance de Natasha Kanapé Fontaine, Sorbonne, bibliothèque Gaston Miron, 28 mars 2017

Continuer la lecture de « Natasha Kanapé Fontaine : de l’affirmation innue à la réconciliation de tous »

Lis Thés Ratures : espace passionnément lettres afro

Une heureuse combinaison de librairie-salon de thé et d’espace de coworking

Façade de Lis Thés Ratures, librairie-salon de thé-espace de coworking

Cher tout le monde, femmes, hommes et tant d’autres, l’espace Lis Thés Ratures est la découverte épatante du début mars. Continuer la lecture de « Lis Thés Ratures : espace passionnément lettres afro »

Piliers Sacrés de Maud Deschamps

La verticalité du Nu selon l’artiste peintre Maud Deschamps

Maud Deschamps, Piliers sacrés, Chapelle de Boondael, janvier 2017

Pour terminer un mois de mars que le blog a consacré aux femmes, je reviens sur l’exposition de Maud Descamps intitulée Piliers sacrés qui a eu lieu en janvier 2017 au Centre d’Art de la Chapelle de Boondael, à Bruxelles. Continuer la lecture de « Piliers Sacrés de Maud Deschamps »