Qui a apporté le message de fraternité aux Révolutionnaires français ? (1/2)

Publié 1 CommentairePublié dans coups de tête

L’origine du mot fraternité dans la devise Liberté Égalité fraternité ? (1/2) Liberté Égalité Fraternité est la devise de la République française et, depuis 1987, celle de la République d’Haïti qui a ainsi renoué avec la mémoire ancestrale des esclaves rebelles qui ont arraché leur indépendance en criant ce mot d’ordre.  La fraternité n’est pas qu’une notion morale, un vœu pieux d’harmonie générale, il s’agit véritablement d’un pacte politique d’affirmation du bien commun qu’est la dignité inconditionnelle des êtres humains. Un tel contrat fonde des obligations fraternelles : solidarité, justice et volonté de faire cause commune dans la lutte contre l’oppression, fût-ce […]

Le vêtement incarné de France Borel (2/2)

Publié 1 CommentairePublié dans coups de tête

Que disent Les métamorphoses du corps ? (volet 2/2) Cher tout le monde, femmes, hommes et tant d’autres, on dans l’essai Le vêtement incarné, France Borel développe la thèse classique d’un refus universel de la nudité. Son argumentation est naturaliste en ce qu’elle oppose les notions de nature et de culture. Le corps nu serait considéré comme bestial, alors l’homme l’orne et même le sculpte d’une manière souvent indélébile afin de l’arracher à l’ordre animal.  Question : qu’en est-il des sociétés que l’anthropologue Philippe Descola décrit comme ayant une autre ontologie ? 

Le vêtement incarné de France Borel (1/2)

Publié 2 CommentairesPublié dans coups de tête

Que disent Les métamorphoses du corps ? (volet 1/2) Selon l’historienne de l’art et docteur en philosophie et lettres, France Borel, des pratiques complexes, à cheval sur le registre collectif et le registre personnel. Donc, l’héritage culturel, la vie sociale, l’appartenance à un groupe ou une nation, l’histoire individuelle, le prestige hiérarchique, le genre, la classe d’âge, le statut matrimonial, l’espace intime, l’esthétique, le désir sexuel, le fantasme, le fétichisme… D’où le vers de Paul Valéry en exergue : Le plus profond, c’est la peau. Suivi par la citation de Michel Serres, Les Cinq sens : Rien ne va aussi profond que la parure, rien […]

Julie ou la dissolution de Marcel Moreau

Publié Publié dans coups de tête

L’écriture portée à la jouissance S’il est, dans ma vie, un homme qui ressemble à un père spirituel, c’est bien Marcel Moreau. Modèle, non par son style aussi inimitable que la musique infredonnable du vent, mais parce que son exigence d’écriture, sa liberté installée à un niveau de qualité qui bouscule à chaque mot l’esprit du lecteur ou de la lectrice. 

Enfin Une colère noire de Ta-Nehisi Coates !

Publié 4 CommentairesPublié dans coups de tête

Pourquoi une colère noire est-elle sous-titrée Lettre à mon fils ? Parce qu’elle est la réponse d’un père aux larmes de son enfant. Dans mon langage, tous deux ont la peau foncée. Faut-il entendre qu’ils sont Noirs ? Dois-je ou puis-je entendre ça ? Et qu’est-ce qu’être Noir ? Parmi les réflexions de mon enfance, qu’est-ce qu’être Noir est à la fois une des plus vieilles et des plus incompréhensibles questions que je me suis posée. C’est toujours du dehors, il me semblait, que cette question déboulait. C’était une question intruse. Une question-effraction. Une question remplie de force de l’ordre non familial. La télévision, […]