Quand entière admiration, je suis L’Intranquille Garouste (2/2)

Publié Publié dans coups de tête

DYPTIQUE DE L’INTRANQUILLE GAROUSTE (VOLET 2/2) Cher tout le monde, femmes, hommes et tant d’autres, reprenons l’autobiographie L’Intranquille au moment où Gérard Garouste se marie avec Elisabeth qui est juive. Il devient vendeur de chaussures. (Lire la première partie ici) À l’approche de la trentaine et de la naissance de son premier fils, il fait une crise de délire décrite avec une sobriété minutieuse. Il est interné. S’ensuivront d’autres crises, épisodes de folie et internements. Cependant, il se sait peintre. Peintre figuratif, car comment créer après Duchamp ? Après Picasso qui est « de ces génies qui tuent le père et le […]

Quand entière admiration, je suis L’Intranquille Garouste (1/2)

Publié Publié dans coups de tête

Dyptique de L’Intranquille Garouste ( volet 1/2) Cher tout le monde, femmes, hommes et autres, sachez que j’ai d’abord apprécié en Gérard Garouste l’œuvre du peintre et sculpteur reconnu. Puis, j’ai entendu parler de son engagement citoyen envers l’enfance, avec la création de La Source. Association à vocation sociale et éducative, La Source a comme vocation l’éveil, par l’expression artistique, des enfants pour qui l’art n’est pas superflu. Ni luxe ni divertissement, il se révèle un espace de construction essentiel. C’est avec L’Intranquille Autoportrait d’un fils, d’un peintre, d’un fou que j’ai découvert l’homme Garouste. Il vient juste de perdre […]

Préparons la journée de la femme avec les Femmes Pirates

Publié Publié dans méli-mélo

ADIEU STÉRÉOTYPES GENTILLETS ! BONJOUR MAUVAISES FILLES ! Ces femmes qui ont largement dépassé les limites sont pirates, par hasard, vengeance, goût de l’aventure, nécessité, volonté de fuir la condition féminine, globalement, rikiki.  Dans Femmes Pirates Les écumeuses des mers de Marie-Ève Sténuit, paru en 2015, aux Éditions du Trésor, la galerie des infréquentables commence par Alfhild de Godtland, la fille de Siward, roi d’une île suédoise. Bon, la vie assez rude, au Ve siècle, sous ces latitudes, n’en a jamais fait une princesse Disney ! Cependant, elle tient bien son rang. Puis vient le temps de la marier. Le roi […]

Connaissez-vous Jeanne Duval ?

Publié 2 CommentairesPublié dans méli-mélo

Sur la muse de Baudelaire  S’appellait-elle seulement Jeanne Duval ? Il est dit qu’elle changeait souvent de nom afin d’échapper aux créanciers. On suppose qu’elle est née à Jacmel en Haïti. Elle était comédienne.     Des historiens doutent qu’elle soit la femme du tableau La maîtresse de Baudelaire d’Edouard Manet. En tout cas, Jeanne Duval est le fantôme de L’atelier du peintre.