Les vagabonds sans trêves à nouveau sur la route

Publié Laisser un commentairePublié dans méli-mélo

Où il importe d’apprendre du papillon Cher tout le monde, femmes, hommes et tant d’autres, qu’ils ont été longs ces mois de pause ! Pour des raisons de santé. Un problème d’hypothyroïdie, précisément, que Colette Manirakiza, ma coiffeuse a repéré la première. D’où le conseil suivant : écoutez les spécialistes du cheveu qui savent que celui-ci trahit une forme bonne ou non. Et, quant à la sagesse que développe ce métier, je vous renvoie à l’interview de Colette, lire ici.

Pourquoi Les vagabonds sans trêves aiment les voyages transatlantiques

Publié Publié dans méli-mélo

Les traversées évolutives Cher tout le monde, femmes, hommes et tant d’autres, il y a une raison perso qui pousse Les vagabonds sans trêves à circuler de part et d’autre de l’Atlantique et à nomadiser tantôt en Afrique, tantôt en Amérique, tantôt en Europe  : mes ascendants viennent de ces trois continents. En effet, j’ai deux arrière-grands-parents belges, deux français, trois haïtiens et un libanais.

Emprunt à Paul Verlaine

Publié 1 CommentairePublié dans méli-mélo

D’où vient le nom du blog ? — Donc, allez, vagabonds sans trêves, Errez, funestes et maudits, Le long des gouffres et des grèves, Sous l’œil fermé des paradis. Extrait du poème Grotesques de Paul Verlaine J’ai choisi, comme bannière du blog, Des acteurs comiques ambulants (en espagnol : Los Cómicos ambulantes) du peintre espagnol Francisco de Goya. La beauté de ce chef d’œuvre, exposé au musée du Prado, ferait presque oublier son sujet : une bande de saltimbanques dont la vocation est de tracer la route au nom de l’art et du spectacle. Cette condition peut paraître romantique, mais il n’en reste pas moins vrai […]

Site en construction !

Publié Publié dans méli-mélo

Cher tout le monde, femmes, hommes et tant d’autres, encore un peu de patience… Kinderszenen ou Scènes d’enfants, op. 15, est une œuvre pour piano du compositeur allemand Robert Schumann (1810-1855) écrite en 1838 et composée de treize courtes pièces. Dans cette vidéo, elles sont interprétées par l’inégalable Martha Argerich.

Au commencement…

Publié Publié dans méli-mélo

Voilà, nous y sommes… ou presque ! Le voyage extraordinaire commence.  Die Schöpfung (La Création) est un oratorio écrit entre 1796 et 1798 par Joseph Haydn (Hob. XXI:2). Il raconte et il célèbre la création de l’Univers décrite dans le Livre de la Genèse, le Livre des Psaumes et Paradise Lost (Le Paradis perdu), le poème épique de John Milton.