Les voix récitant Le Pont Mirabeau

Publié Laisser un commentairePublié dans méli-mélo

Petit hommage au poète d’un souvenir d’enfance  Cher tout le monde, femmes, hommes et tant d’autres, savez qu’il existe un enregistrement de Guillaume Apollinaire déclamant deux de ses poèmes Le pont Mirabeau et Marie. Certes, la qualité n’y est pas, mais quelle émotion renouvelée d’entendre la voix d’un des poètes préférés de ma mère bio (écoutez l’archive INA ici).

Pâques à Paris éclairé par la poésie Guillaume Apollinaire

Publié Publié dans et moi émois et moyes

La belle dame fée et le pont Mirabeau Cher tout le monde, femme, hommes et tant d’autre, depuis l’enfance, le pont Mirabeau – tant la construction que la poésie éponyme – m’est cher. Voici pourquoi : Le père pâle a dit qu’il fera chaud au printemps. La date approche et tout le monde discute des températures négatives. Le froid est pire que certains jours de l’hiver. Est-ce ça l’histoire de la demi-saison ? J’ai oublié d’interroger monsieur ou madame Van Deck parce que, dans la chose météo, seul me touche Vent d’Est. Ce ne sont pas les anges qui ont fait monter notre petit […]

Chevaux de frise de Guillaume Apollinaire

Publié Publié dans coups de tête

Chevaux de frise Pourquoi il m’importe de publier l’émouvant poème d’Apollinaire ? D’abord, c’est la commémoration du centenaire de la bataille de Verdun qui a vu s’opposer les armées françaises et allemandes du 21 février au 19 décembre 1916. Ensuite, parce que mes deux arrière-grands-pères paternels, le Belge comme le Français, ont fait la Grande guerre. L’un a été gazé, l’autre est resté blessé dans le no man’s land de barbelés pendant des heures. Je ne les ai pas connus, mais ça se raconte en famille, car la mémoire d’une si grande tragédie mondiale (n’oublions pas les soldats des colonies et bien d’autres…) ne […]