Isabelle Boni-Claverie et les Conversations de 50 Nuances de Noir

Publié Laisser un commentairePublié dans entretien compris

Les conversations portes ouvertes au mieux-être Cher tout le monde, femmes, hommes et tant d’autres, il y a quelques jours, à Paris, j’ai eu le plaisir d’interroger la réalisatrice, scénariste et écrivaine franco-ivoirienne Isabelle Boni-Claverie sur l’esprit de son nouveau projet : Les Conversations de 50NN. J’ai déjà parlé d’Isabelle Boni-Claverie sur le blog à propos de son documentaire Trop Noire pour être Française ? diffusé en juillet 2016 sur Arte. Dans ce film, partant de son parcours personnel et de l’histoire de sa famille, elle construit une narration aussi touchante qu’éclairante sur la condition des Français à la peau noire […]

Où n’est pas entendu le parent conscient des discriminations

Publié 3 CommentairesPublié dans coups de tête, et moi émois et moyes

Voir, ou ne pas voir, telle est la question de la conscience sociale Cher tout le monde, femmes, hommes et tant d’autres, ça se passe en 2010, à Bruxelles, dans une famille belgo-française. Appelons Liberté la mère qui a la peau et les cheveux clairs, Fraternité le père à la peau foncée, Égalité leur mignonne fillette métisse de deux ans.

Enfin Une colère noire de Ta-Nehisi Coates !

Publié 4 CommentairesPublié dans coups de tête

Pourquoi une colère noire est-elle sous-titrée Lettre à mon fils ? Parce qu’elle est la réponse d’un père aux larmes de son enfant. Dans mon langage, tous deux ont la peau foncée. Faut-il entendre qu’ils sont Noirs ? Dois-je ou puis-je entendre ça ? Et qu’est-ce qu’être Noir ? Parmi les réflexions de mon enfance, qu’est-ce qu’être Noir est à la fois une des plus vieilles et des plus incompréhensibles questions que je me suis posée. C’est toujours du dehors, il me semblait, que cette question déboulait. C’était une question intruse. Une question-effraction. Une question remplie de force de l’ordre non familial. La télévision, […]

Talents gâchés de Virginie Martin et Marie-Cécile Naves

Publié 4 CommentairesPublié dans coups de tête

Le coût de la discrimination Cher tout le monde, femmes, hommes et tant d’autres, j’ai lu Talents gâchés parce que ce livre pose une question qui m’est souvent venu à l’esprit : quel est le coût de discrimination ? Le chiffre proposé, au bas mot, dix milliards d’euros de manque à gagner, concerne la France. Mais il me semble que, hors Hexagone, l’analyse des politologues demeure pertinente. Quelle est leur méthode ? Virginie Martin et Marie-Cécile Naves décortiquent les facettes de phénomènes divers de façon transdisciplinaire et intersectionnelle (p. 33).