méli-mélo

Colloque sentimental de Paul Verlaine

Colloque sentimental

John Atkinson Grimshaw, Lovers in a Wood, 1873
John Atkinson Grimshaw, Lovers in a Wood, 1873

Dans le vieux parc solitaire et glacé
Deux formes ont tout à l’heure passé.

Leurs yeux sont morts et leurs lèvres sont molles,
Et l’on entend à peine leurs paroles.

Antonio Ambrogio Alciati, Detail du Spasmo, 1907, commons.wikimedia
Antonio Ambrogio Alciati, Detail du Spasmo, 1907, commons.wikimedia

Dans le vieux parc solitaire et glacé
Deux spectres ont évoqué le passé.

– Te souvient-il de notre extase ancienne?
– Pourquoi voulez-vous donc qu’il m’en souvienne?

Vincent van Gogh, Couple dans un parc à Arles
Vincent van Gogh, Couple dans un parc à Arles

– Ton coeur bat-il toujours à mon seul nom?
Toujours vois-tu mon âme en rêve? – Non.

Ah ! les beaux jours de bonheur indicible
Où nous joignions nos bouches ! – C’est possible.

Vincent van Gogh, Sous bois avec deux promeneurs
Vincent van Gogh, Sous-bois avec deux promeneurs

– Qu’il était bleu, le ciel, et grand, l’espoir !
– L’espoir a fui, vaincu, vers le ciel noir.

Tels ils marchaient dans les avoines folles,
Et la nuit seule entendit leurs paroles.

Paul Verlaine jeune par Gustave Courbet, bildindex.de
Paul Verlaine jeune par Gustave Courbet, bildindex.de

Colloque sentimental est le dernier poème du recueil Les Fêtes galantes de Paul Verlaine, dans lequel on sent que les réjouissances sont finies. Ce poème, constitué de strophes de deux vers appelés distiques, est un dialogue impossible entre deux interlocuteurs : le poème est, en fait, pièce de théâtre dans laquelle, une voix tente de raviver la flamme éteinte, tandis  que l’autre refuse jusqu’au souvenir de l’amour. Le décor ou cadre du dialogue est connoté par la nostalgie, la tristesse, le froid, l’abandon. Ce poème prête corps au temps qui a fait son œuvre. 

La mélancolie du Colloque sentimental a inspiré plus d’un. L’adaptation de l’auteur, compositeur, interprète et poète franco-monégasque Léo Ferré (1916-1993) est très connue. Celle-ci a été récemment reprise par l’artiste lyrique français Philippe Jaroussky, dont la voix de contreténor est accompagnée par le Quator Ébène. 

Le recueil Les fêtes galantes du poète français Paul Verlaine (1844-1896) est composé de vingt-deux poèmes dont on ne peut que recommander la fréquentation même  frivole, ici, en un clic. Il s’agit d’un PDF édité par des professeurs de l’Académie de Rouen en France et dont les commentaires et les notes sont nickel.

Aimer sans tristesse la page FACEBOOK Les vagabonds sans trêves
Suivre avec passion CGM et Les vagabonds sans trêves sur Twitter

Une réflexion au sujet de « Colloque sentimental de Paul Verlaine »

Les commentaires sont fermés.