méli-mélo

Enivrez-vous de Charles Baudelaire

Enivrez-vous

Pablo Picasso, La danse, 1925, pinterest
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Google+
  • Print Friendly
  • reddit
Pablo Picasso, La danse, 1925, pinterest.com

Il faut être toujours ivre, tout est là ; c’est l’unique question.

Pablo Picasso, Prostituée dans un bar, 1902, all-art.org
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Google+
  • Print Friendly
  • reddit
Pablo Picasso, Prostituée dans un bar, 1902, all-art.org

 

Pablo Picasso, Le vieux guitariste, 1903, pablopicasso.org
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Google+
  • Print Friendly
  • reddit
Pablo Picasso, Le vieux guitariste, 1903, pablopicasso.org

Pour ne pas sentir l’horrible fardeau du temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve.

Mais de quoi ? De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous !

Pablo Picasso, Deux personnages lisant (Marie-Thérèse et sa soeur), 1934, artobserved.com
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Google+
  • Print Friendly
  • reddit
Pablo Picasso, Deux personnages lisant (Marie-Thérèse et sa soeur), 1934, artobserved.com

 

Pablo Picasso, La joie de vivre, 1946, Musée Picasso d'Antibes
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Google+
  • Print Friendly
  • reddit
Pablo Picasso, La joie de vivre, 1946, Musée Picasso d’Antibes

 

Pablo Picasso, La bouteille de vin, 1925
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Google+
  • Print Friendly
  • reddit
Pablo Picasso, La bouteille de vin, 1925

 

Pablo Picasso, Joueur, danseur et buveur sur ciel bleu et blanc, 1957, the-saleroom.com
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Google+
  • Print Friendly
  • reddit
Pablo Picasso, Joueur, danseur et buveur sur ciel bleu et blanc, 1957, the-saleroom.com

 

Pablo Picasso, Bacchanales? Triomphe de Pan d'après Poussin, 1944, pinterest
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Google+
  • Print Friendly
  • reddit
Pablo Picasso, Bacchanales, Triomphe de Pan d’après Poussin, 1944, pinterest.com

 

Pablo Picasso, Figures au bord de la mer, 1931, garrusart.blogspot.com
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Google+
  • Print Friendly
  • reddit
Pablo Picasso, Figures au bord de la mer, 1931, garrusart.blogspot.com

 

Pablo Picasso, Le déjeuner sur l'herbe d'après Manet, 1960, blog.picasso.fr
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Google+
  • Print Friendly
  • reddit
Pablo Picasso, Le déjeuner sur l’herbe d’après Manet, 1960, blog.picasso.fr

Et si quelquefois, sur les marches d’un palais, sur l’herbe verte d’un fossé, vous vous réveillez, l’ivresse déjà diminuée ou disparue, […]

 

Pablo Picasso, Le Centaure et le navire, 1946, artplastoc.blogspot.be
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Google+
  • Print Friendly
  • reddit
Pablo Picasso, Le Centaure et le navire, 1946, artplastoc.blogspot.be

[…] demandez au vent, à la vague, à l’étoile, à l’oiseau, à l’horloge ; à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est.

Pablo Picasso, Femme lisant avec une montre-bracelet, 1932, southflorida.com
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Google+
  • Print Friendly
  • reddit
Pablo Picasso, Femme lisant avec une montre-bracelet, 1932, southflorida.com
Pablo Picasso, lithographie
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Google+
  • Print Friendly
  • reddit
Pablo Picasso, lithographie
Pablo Picasso, lithographie
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Google+
  • Print Friendly
  • reddit
Pablo Picasso, lithographie

 

 

 

 

Pablo Picasso, Le papillon, lithographie
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Google+
  • Print Friendly
  • reddit
Pablo Picasso, Le papillon, lithographie
Pablo Picasso, Femme tenant un livre (Marie-Thérèse Walter), 1932, pablo-ruiz-picasso.net
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Google+
  • Print Friendly
  • reddit
Pablo Picasso, Femme tenant un livre (Marie-Thérèse Walter), 1932, pablo-ruiz-picasso.net
Pablo Picasso, Tête d'une femme lisant, 1953, pablopicasso.org
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Google+
  • Print Friendly
  • reddit
Pablo Picasso, Tête d’une femme lisant, 1953, pablopicasso.org

 

Pablo Picasso, La lecture, 1932, agent4stars.com
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Google+
  • Print Friendly
  • reddit
Pablo Picasso, La lecture, 1932, agent4stars.com

 

Pablo Picasso, La femme aux pigeons, 1930, centrepompidou.fr
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Google+
  • Print Friendly
  • reddit
Pablo Picasso, La femme aux pigeons, 1930, centrepompidou.fr

Et le vent, la vague, l’étoile, l’oiseau, l’horloge, vous répondront, il est l’heure de s’enivrer ; pour ne pas être les esclaves martyrisés du temps, enivrez-vous, enivrez-vous sans cesse de vin, de poésie, de vertu, à votre guise.

Pablo Picasso, Femme lisant (deux personnages), 1934, bloomberg.com
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Google+
  • Print Friendly
  • reddit
Pablo Picasso, Femme lisant (deux personnages), 1934, bloomberg.com

Enivrez-vous du poète français Charles Baudelaire (1821-1867) est tiré du recueil Le Spleen de Paris sous-titré Les petits poèmes en prose. 

Pablo Picasso, Pourvu qu'on ait l'ivresse, 1968, art.famsf.org
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Google+
  • Print Friendly
  • reddit
Pablo Picasso, Pourvu qu’on ait l’ivresse, 1968, art.famsf.org

Sous la forme d’une exhortation pressante, on retrouve, dans Enivrez-vous, des thèmes de la poétique baudelairienne : le fardeau du temps destructeur, l’impératif de la fuite dans les productions humaines que sont le vin, la poésie ou la vertu. Physique ou spirituelle, c’est kiff ! Importe juste d’entretenir l’ivresse nous dit l’amoralisme de Baudelaire.

Pablo Picasso, Les deux saltimbanques (Arlequin et sa compagne), 1901, wikiart.org
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Google+
  • Print Friendly
  • reddit
Pablo Picasso, Les deux saltimbanques (Arlequin et sa compagne), 1901, wikiart.org

D’abord regardez la vidéo d’Enivrez-vous récité avec la sensibilité juste du chanteur et acteur français Serge Reggiani (1922-2004), puis plongez illico dans Le Spleen de Paris.