Entretien avec Véronique Clette-Gakuba, chercheuse en sociologie (2/2)

Publié Laisser un commentairePublié dans entretien compris

Des silences appris ou circuler en chair et en os dans l’impensé… Cher tout le monde, femmes, hommes et tant d’autres, voici la troisième et dernière partie de l’échange avec la sociologue Véronique Clette-Gakuba, chercheuse à l’Université libre de Bruxelles. Si vous souhaitez prendre connaissance des deux premières parties, explorant, au travers d’exemples tirés de nos expériences, les enjeux et les paradoxes de la construction sociohistorique qui catégorise l’humanité en subordonnant le Noir au Blanc, étant entendu que les deux notions sont inséparables, c’est ici et ici.

Entretien avec Véronique Clette-Gakuba, chercheuse en sociologie (1/2)

Publié Laisser un commentairePublié dans entretien compris

Petite leçon cordiale de sociologie appliquée à nos vies Cher tout le monde, femmes, hommes et tant d’autres, il y a un an, j’ai eu l’occasion de m’entretenir avec Véronique Clette-Gakuba, chercheuse en sociologie de l’Université libre de Bruxelles à propos de problématiques liées aux conditions noire et blanche. La première partie de cet échange est consacrée au décryptage de la parole suivante : Comme quoi, ce n’est pas tout de faire des études universitaires. Il faut encore savoir réussir dans la vie professionnelle (lire, ici). Le présent article propose la deuxième partie d’un dialogue dont, vu la complexité du sujet, la […]

Ce n’est pas tout de faire des études universitaires. Il faut encore savoir réussir dans la vie professionnelle : décryptage par Véronique Clette-Gakuba

Publié Laisser un commentairePublié dans invités vagabonds

Qualifier et requalifier l’esprit du lieu universitaire et plus Les vagabonds sans trêves : Merci Véronique Clette-Gakuba d’avoir accepté l’exercice de décryptage de la parole suivante : Comme quoi, ce n’est pas tout de faire des études universitaires. Il faut encore savoir réussir dans la vie professionnelle. De quoi vous paraît-elle symptomatique ?

Cantique de l’acacia de Kossi Efoui

Publié Publié dans coups de tête

l’inspiration femme forgeant le sens poète Cher tout le monde, femmes, hommes et tant d’autres, en célébrant la résistance des femmes aux oppressions sociopolitiques, Cantique de l’acacia, le cinquième roman de l’écrivain et dramaturge Kossi Efoui, s’attache à la vérité inaperçue de certaines régions du monde, dont on sait comment les habitants meurent, mais guère comment ils vivent, avec quelle matière sont tissés leurs bonheurs, quel soin invisible sont élastiquées leurs audaces, raccommodées patiences. Dans la pesanteur des ténèbres, qui sont parfois les coulisses de Bonne Fortune, Io-Anna attendait l’enfant. (p. 29)

Interview de Colette Manirakiza, la coiffeuse multiculturelle

Publié Publié dans vagabonds experts

La voie du cheveux et de la sagesse Les vagabonds sans trêves : Merci Colette Manirakiza d’accepter l’exercice de décryptage de la situation suivante : quand j’étais petite, en primaire, je sentais certains professeurs mécontents que je sois première de classe. Une institutrice en particulier était vraiment désagréable. Quand je me bornais à rester à la deuxième place, elle redevenait correcte. Avez-vous vécu une situation similaire ?