L’Automne de Renée Vivien

Publié Publié dans méli-mélo

L’automne L’Automne s’exaspère ainsi qu’une Bacchante, Folle du sang des fruits et du sang des baisers Et dont on voit frémir les seins inapaisés… L’Automne s’assombrit ainsi qu’une Bacchante Au sortir des festins empourprés. Elle chante La moite lassitude et l’oubli des baisers.

Le recueil Une pierre est tombée, un homme est passé par là de Faubert Bolivar

Publié Publié dans coups de tête

Faire vœu intime d’ombre et d’amour Cher tout le monde, femmes, hommes et tant d’autres, l’Histoire naturelle de Pline l’Ancien conte qu’à l’origine de la peinture, il y a l’amour de Callirrhoé, la fille de Butades, un potier de Sicyone ou de Corinthe. Éprise d’un jeune homme qui doit partir à l’étranger, Callirrhoé trace d’un trait de charbon le contour de la silhouette de l’amant qu’une lampe projette sur le mur. La peinture serait née du désir femme d’exorciser le manque, de conserver la trace de la présence aimée dans l’écriture des limites de l’ombre portée, autant dire la représentation […]