Natasha Kanapé Fontaine : de l’affirmation innue à la réconciliation de tous

Incandescences poétiques de la voix debout

Mon peuple est un peuple de nuages
nous ne pelletons pas l’hiver
la neige nous élève en être insurgés
raquettes aux pieds, joues saillantes
miel de sapins sur les lèvres
Bleuets et abricots (p. 39)

Performance de Natasha Kanapé Fontaine, Sorbonne, bibliothèque Gaston Miron, 28 mars 2017

Continuer la lecture de « Natasha Kanapé Fontaine : de l’affirmation innue à la réconciliation de tous »

Le recueil Une pierre est tombée, un homme est passé par là de Faubert Bolivar

Faire vœu intime d’ombre et d’amour

David Allan, L'origine de la peinture, 1775, pintura.free.fr
David Allan, L’origine de la peinture, 1775, pintura.free.fr

Cher tout le monde, femmes, hommes et tant d’autres, l’Histoire naturelle de Pline l’Ancien conte qu’à l’origine de la peinture, il y a l’amour de Callirrhoé, la fille de Butades, un potier de Sicyone ou de Corinthe. Éprise d’un jeune homme qui doit partir à l’étranger, Callirrhoé trace d’un trait de charbon le contour de la silhouette de l’amant qu’une lampe projette sur le mur. La peinture serait née du désir femme d’exorciser le manque, de conserver la trace de la présence aimée dans l’écriture des limites de l’ombre portée, autant dire la représentation du contour, non du corps, mais de la silhouette.

Il en va de même, j’imagine, pour le recueil de poésies de Faubert Bolivar intitulé Une pierre est tombée, un homme est passé par là, paru chez C3 Éditions, un éditeur haïtien :

Il y a l’ombre
Il y a la pluie qui tombe sur l’ombre
Il y a ton cœur qui bat dans l’ombre (p. 11)

une_pierre_est_tombee_faubert_bolivar-183x283Ce livre est le récit d’une genèse occulte, la voix d’une naissance confidentielle : celle de l’acte de création dont la méthode fait la part belle à l’ombre. Inspiration du geste poète, qui joue son jeu, vit par et pour elle, l’ombre est aspiration à la liberté, à la dissidence découverte en transgressant les croyances religieuses et la sagesse populaire qui la prétendent porteuse de malheur, de mort, de néant…
Continuer la lecture de « Le recueil Une pierre est tombée, un homme est passé par là de Faubert Bolivar »

Résistances de Kettly Mars

RésistanceS

Baldassare Peruzzi, Danse d'Apollon avec les muses, (anciennement attribué à Giulio Romano), Galleria Palatina (Palazzo Pitti), Florence, commons.wikimedia.org
Baldassare Peruzzi, Danse d’Apollon avec les muses, (anciennement attribué à Giulio Romano), Galleria Palatina (Palazzo Pitti), Florence, commons.wikimedia.org

Contre la folie de tous les racismes
Contre les violeurs et le sexisme

Simon Vouet, Le Parnasse ou Apollon et les muses, 1640, Musée des Beaux-Arts, Budapest, commons.wikimedia.org
Simon Vouet, Le Parnasse ou Apollon et les muses, 1640, Musée des Beaux-Arts, Budapest, commons.wikimedia.org

Contre l’hypocrisie et le paternalisme
Contre les phobies et le négationnisme Continuer la lecture de « Résistances de Kettly Mars »

Le poète Jacques Sojcher entre Verlaine et Baudelaire (1/2)

Très doucement ou le tact premier

Très_Doucement_SojcherPublié par la maison d’édition Au coin de la rue de l’Enfer et avec, en couverture, un dessin de la peintre Rachel Silski, Très Doucement, inspiré par les harmonies faussement légères de l’aube et du crépuscule, est un recueil de poésies nostalgiques, aux rythmes lents et ressassants…

…les mots
venus de l’enfance
Dans le désordre et l’oubli
Continuer la lecture de « Le poète Jacques Sojcher entre Verlaine et Baudelaire (1/2) »

Equilibre d’Huguette Bertrand

ÉQUILIBRE

Kees van Dongen, The Corn Poppy, museum of fine Arts, Houston
Kees van Dongen, The Corn Poppy, museum of fine Arts, Houston

 

 

 

 

 

 

 

Kees van Dongen, Femme à la blouse blanche, source : christies.com
Kees van Dongen, Femme à la blouse blanche, source : christies.com

 

Quelle est cette ondulation
au bord des paupières
ce regard en équilibre
au bord des cils
et ces lèvres suspendues
au bord du sourire

 

 

 

Continuer la lecture de « Equilibre d’Huguette Bertrand »

Chevaux de frise de Guillaume Apollinaire

CHEVAUX DE FRISE

Guillaume Apollinaire, lettre avec une calligraphie
Guillaume Apollinaire, lettre avec une calligraphie
Portrait de Guillaume Apollinaire par Pablo Picasso
Portrait de Guillaume Apollinaire par Pablo Picasso

 

Pourquoi il m’importe de publier l’émouvant poème d’Apollinaire ?
D’abord, c’est la commémoration du centenaire de la bataille de Verdun qui a vu s’opposer les armées françaises et allemandes du 21 février au 19 décembre 1916. Ensuite, parce que mes deux arrière-grands-pères paternels, le Belge comme le Français, ont fait la Grande guerre. L’un a été gazé, l’autre est resté blessé dans le no man’s land de barbelés pendant des heures. Je ne les ai pas connus, mais ça se raconte en famille, car la mémoire d’une si grande tragédie mondiale (n’oublions pas les soldats des colonies et bien d’autres…) ne se compte pas en années, mais en générations.

Continuer la lecture de « Chevaux de frise de Guillaume Apollinaire »

L’Afrique dans la peau

Tatouages 100% hommage à l’Afrique

Dans une précédente publication en deux parties (article 1 et article 2), j’ai écrit l’importance que revêt pour moi la parure personnelle dans tous ses états, et notamment le tatouage, art dont l’origine se perd dans la nuit des temps.
Cher tout le monde, femmes, homme et tant d’autres, au lendemain de la journée mondiale de l’Afrique, je renouvelle ma déclaration d’importance à ce continent à travers des ornements cartographiques de peau qui lui rendent honneur et m’ont grave tapé dans l’œil.
Continuer la lecture de « L’Afrique dans la peau »

Le 25 mai, journée mondiale de l’Afrique

Pour qui est né en Haïti, tous les jours sont « journée de l’Afrique ». Mais comme la célébration est mondiale ne la boudons pas !

Voici la déclaration de poésie destinée aux lecteurs africains des Vagabonds sans trêves :

AFRIQUE

Afrique
Tu n’es pas seule
Mais unique
Sans pareille.

Richard Long, Mud hand Africa Map, 1985
Richard Long, Mud hand Africa Map, 1985

Continuer la lecture de « Le 25 mai, journée mondiale de l’Afrique »

Bon anniversaire monsieur Satie !

Erik Satie est né le 17 mai à Honfleur

Portrait d’Erik Satie par Suzanne Valadon (1893), source : wikimedia
Portrait d’Erik Satie par Suzanne Valadon (1893), source : wikimedia

Cher tout le monde, femmes, hommes et tant d’autres, j’aime beaucoup le grand compositeur français, Erik Satie, qui, il paraît, était d’une humilité charmante. Il appelait ses compositions géniales des « petites choses ».

Pour illuminer ma poésie, la petite chose que je vous propose est connue, c’est la Gymnopédie numéro I.

Continuer la lecture de « Bon anniversaire monsieur Satie ! »